le Social, l’Economie et l’Emploi

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Par Alain Chauteau

Mesdames, Messieurs bonsoir,

Je me nomme  Alain Chauteau, j’ai 66 ans j’ai 4 enfants et 4 petits enfants.

Après avoir travaillé pendant 17 ans au sein d’une multinationale néerlandaise, j’ai ponctué mes activités professionnelles par des études de 2ème et 3ème cycles universitaires :

en 1991, j’ai obtenu un MBA  à l’Université de San Francisco,

en 1998, le MACI, Management du Commerce International, à KEDGE autrefois ESC Bdx,

en  2005, le D.U de Gestionnaire de l’Economie Sociale et Solidaire à l’Université de Bordeaux

en enfin, en 2010, le CNC de Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs (sauvegarde de justice, curatelle et tutelle) à la faculté de Droit Paris XII, à Créteil.

J’ai été cadre à 29 ans et cadre supérieur à 38. J’ai travaillé au service de grandes entreprises et de pme françaises et internationales essentiellement dans le Développement et les Ressources Humaines.

Je suis entré en politique en 2002, lorsque JM Le Pen est arrivé au 2éme tour face à J.Chirac. J’ai été membre du PS de 2002 à 2007, puis j’ai rejoins le parti LES VERTS devenu ensuite Europe Ecologie Les Verts. J’y suis depuis, avec une pause de militantisme actif de quelques années.

Mon meilleur ami politique depuis 15 ans, Michel Daverat, a pensé que je pouvais être utile à un homme qui est devenu un nouvel ami, Valentin Deiss.

Aujourd’hui , devant vous, je suis très honoré et surtout très heureux d’être à ses cotés avec mes 35 colistiers.

CHÔMAGE- DROIT AU TRAVAIL-FORMATION CONTINUE

L’Engagement Écologique & Social, pris devant vous par Valentin DEISS est indispensable pour notre territoire communal. Valentin rajoute que son Ecologie est optimiste et réaliste. Eh bien nous, ses 36 compagnons et amis,  de tous horizons, nous nous engageons avec lui.

Il est la personne qui convient pour instaurer le principe de Ville en Transition que nous programmons.

Nous sommes expérimentés, à l’égal de certains autres candidats, pour gérer les finances et animer le personnel communal de La Teste de Buch, mais nous le ferons de manière vertueuse, c’est à dire  avec un sens Ecologique & Social.

Par contre, nous affirmons être plus expérimentés et surtout plus volontaristes pour nous attaquer à ce que nous pouvons légitimement appeler l’Insécurité Environnementale. Nous devons stopper les agressions multiples que subit la nature, ou, au moins en limiter les dégâts.

Nous tous, nous avons la responsabilité de recréer le lien avec cette Nature dont nous faisons partie intégrante.

Alors, nous avons besoin de votre confiance par le vote car c’est avec vous et sous votre contrôle qu’avec Valentin DEISS, nous pourrons agir pour enrayer l’imminence d’un autre grand péril qu’il convient d’appeler aujourd’hui l’Insécurité Sociale.

 

Le premier fléau qui en est la cause est la privation d’emploi.

Quelqu’un sans boulot, c’est l’enfer…parce que c’est l’humiliation suprême : celle du sentiment de perdre une partie de sa dignité face à sa famille, face à ses amis. Aussi, la détresse de ne plus pouvoir faire face financièrement.

Même si la colère engendrée est compréhensible, nous avons le devoir d’agir pour aider les victimes à ne pas la laisser s’installer en eux. La colère de la personne humiliée et démunie est toxique pour elle-même et pour son entourage familial. Porteuse de déraillements toujours, elle conduit pour certains, plus fragiles, à la pire des manifestations du découragement, aux addictions et parfois à la violence.

 

Le taux de chômage dans notre ville est supérieur à celui de la moyenne nationale et à celui de la Gironde. La moitié des presque 10 % de chômeurs à La Teste de Buch, l’est depuis + de 12 mois et 1 sur 4  de ces derniers, qu’on appelle Les Chômeurs de  Longue Durée, sont au chômage depuis + de 24 mois.

Pour ceux-là, une solution d’urgence est indispensable.

Elle est maintenant apportée par la loi d’Expérimentation du « Territoire Zéro Chomeur  de Longue Durée »dans le cadre d’un dispositif de l’Economie Sociale et Solidaire. Comme vous le savez, l’Economie sociale et Solidaire n’a pas pour objectif de produire de la Plus-value financière mais celui de produire de la Plus-value sociale.

Dans ses actions prioritaires au sein de la COBAS, Valentin DEISS a clairement indiquer sa volonté  que notre ville participe à la création d’une EBE, Entreprise à But d’Emploi.

Les Emplois créés sont en partie financés par l’État, via un Fonds d’Expérimentation Territoriale.

Pour information, la loi d’Expérimentation du « Territoire Zéro Chomeur  de Longue Durée » a été voté le 29 février 2016.

Je vois que vous ne prenez pas de note et c’est parfait… mais si vous devez en prendre une seule… c’est de noter de Regarder le film de Monique Robin « Nouvelle Cordée » sur l’Entreprise à But d’Emploi…c’est humainement merveilleux.

La Teste de Buch est la plus importante du Bassin d’Emploi couvert par la Cobas. Elle a la principale Agence Pôle Emploi sur son territoire. C’est donc à notre ville d’être l’initiatrice de ce projet pour les Privés d’Emploi de Longue Durée du Territoire.

C’est en fait un nouvel élan très concret pour le Droit au Travail formalisé en 1848 par la 2ème République avec ses Ateliers Nationaux. Ce Droit a été inscrit ensuite dans les Constitutions de 1946 et de 1958. Il s’agit, pour les Pouvoirs Publics, d’une obligation de moyens pour en œuvre une politique permettant à chacun d’obtenir un emploi.

Concomitamment à cette mesure d’urgence, pour préserver l’emploi et le développer,  l’économie locale doit être sécurisée et dynamisée.

Nous serons au service de toute Entreprise Privée et de l’Economie Sociale et Solidaire qui voudra se créer, se pérenniser et se développer mais nous serons très attentifs à ce qu’elle respecte 3 critères d’Ecoresponsabilité :

– le 1er est de Supprimer ou de minorer au plus réalisable possible  toute atteinte à l’Environnement et à la Santé.

– le second est de Privilégier le nombre d’employés et la formation plutôt que anormalement surcharger les Employés en place.

– enfin le 3e est de conserver une part significative de leur Capacité d’Autofinancement pour pérenniser et développer l’entreprise.

Dans cet esprit de partenariat éthique, nous aiderons les entreprises existantes sur notre commune ainsi que celles qui veulent s’y implanter.

Pour cela nous proposons :

Premierement, de contribuer au renforcer les moyens d’action des 3 outils COBAS dédiés au développement Economique:

– le Club Entreprise DEBA Développement Entreprise Bassin d’Arcachon

– le BA2E Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre Expansion

– enfin La Pépinière d’Entreprise.

Deuxiemement, nous proposons de dynamiser les 7 outils sous la responsabilité de la Mairie et qui sont utiles à l’emploi

– 1-Donner davantage de moyens proactifs au Bureau Information Jeunesse de la Mairie.

– 2-Protéger la pérennité des Associations et des acteurs de L’Economie sociale et solidaire en place.

– 3- Optimiser l’utilisation du D2C-Développement Carrières et Compétences, nouveau dispositif dont dispose notre ville depuis Janvier 2020, impulsé par le Conseil Départemental Gironde & le Fonds social Européen.

– 4- Aider toute structure Associative d’intérêt général, social et culturel génératrice d’emploi.

5- Créer des chantiers participatifs axés sur l’Ecoconstruction pour favoriser l’insertion Sociale.

6– Ré-activer la Maison des Saisonniers en lien avec la Mission Locale.

et enfin 7, Renforcer notre relation formelle et opérationnelle avec Pole Emploi et Les Entreprises afin à de contribuer à l’identification des Besoins de Reclassement  Professionnel et ainsi contribuer à l’efficacité des nouvelles règles de la Formation Continue et Professionnelle.

 

Voilà nos propositions des solutions que nous apporterons à la Privation d’emploi qui est le premier problème social !

Parlons du mot social ?

Ce mot est pourtant noble, mais il est très souvent utilisé comme une insulte, le cas social est devenu le cassos.

il y a aussi le Plan Social : il est utilisé pour signifier une technique de délestage de travailleurs, véritable coup de poignard dans la vie des familles.

Alors à l’instar du Plan Marchable que Françoise Coineau vous a présenté, avec les mobilités douces qu’il engendre, je propose momentanément un peu de douceur et de surtout de Sociabilité, et pour cela nous proposons Le  Plan Sociable.

 

 

LE PLAN « SOCIABLE »

L’Emploi, le premier volet prioritaire de ce Plan a été donc largement évoqué…

 

A la suite de cela, nous devons hiérarchiser les urgences d’attention à porter et d’action à mener pour combattre les difficultés des personnes et des familles.  

– d’abord agir pour les personnes et les familles Vulnérables,

– ensuite agir pour les personnes Fragiles et les personnes handicapées.

– et enfin agir pour les mal-logés :

 

Pour les personnes et familles les plus Vulnérables :

nous augmenterons les capacités de logement d’urgence  pour accueillir et protéger :

° les personnes victimes de violence (en particulier les femmes et les enfants),

° les personnes sans abri.

° les personnes souffrant de maladie psychiatrique et qu’il faut parfois protéger dans l’urgence.

 

Pour les personnes Fragiles et les personnes handicapées :

nous augmenterons les moyens d’intervention  des structures orientées vers le maintien à domicile pour toute Personne Dépendante qui en a besoin ou qui le souhaite :

– 1°optimiser les services du Centre Communal de l’Action Sociale pour renforcer l’identification des besoins et d’aider à la constitution de demande de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie à Domicile.

– 2° soutenir les Entreprises Privées et les Associations de Services d’Aide à la Personne pour le maintien au domicile.

– 3° les structures de Soins Infirmiers à Domicile.

– 4° les structures Privées et Associatives Mandataires Judiciaires à la Protection des personnes Vulnérables bénéficiant d’une Sauvegarde de Justice, d’une Curatelle ou d’une Tutelle.

 

et puis enfin Pour les mal logés, les logés loin, les logés en cdd (baux précaires encore, de oct à juin…)  les logés trop cher…etc.

Françoise Dumora, qui me suivra à ce pupitre abordera ce problème social majeur sur notre commune.

Je me permets simplement de dire qu’une partie de la solution consiste à un tout petit effort de compassion et de sociabilité des Testerins entre eux au bénéfice de ceux qui ont absolument besoin de louer un lieu de résidence principale à LA TESTE DE BUCH faute d’avoir les moyens de l’acheter.

 

 Je termine là et je redis à Valentin DEISS que nous,  les 36 personnes de la liste ENGAGEMENT ECOLOGIQUE et SOCIAL, nous sommes et nous serons ses indéfectibles coéquipiers pour gagner.

Je lui passe la parole. Je vous remercie pour votre écoute.

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail